La fierté francophone

Par Sangkha Paul – 12e année 

home_drapeau

(Image Source)

Editor’s Note: There is an English summary at the end of the article. 

De nos jours, avec l’établissement de nombreuses écoles d’immersion française et le développement des écoles francophones, la langue française se répand parmi les jeunes du pays. Bien que l’Alberta soit une province anglophone, environ 3% de sa population est francophone[1]. Étonnant, n’est-ce pas? Certains sont surpris que ce nombre soit si bas tandis que d’autres s’étonnent qu’il y ait des francophone du tout en Alberta.

Pour commencer, il faut reconnaître que les Albertains qui parlent français parcourent un défi lorsqu’il s’agit de retenir leur pratique de la langue puisqu’à force de parler anglais partout, certains oublient partiellement et parfois même complètement leur français. Dans un programme rigoureux d’immersion française telle qu’on nous l’offre ici à Pearson, bien qu’elle soit une opportunité magnifique pour de jeunes Anglophones d’apprendre le français ou pour de jeunes Francophones de retenir leur maîtrise de la langue, certains francophones et francophiles perdent tout de même leur habilité de parler français couramment.  Parfois ceci n’est pas seulement dû au manque de pratique mais aussi à cause de l’embarras, de la solitude ou d’une absence de volonté. Cependant selon moi, il faut être fier d’être francophone au lieu de le négliger dans le but de se conformer.

Le français s’agit d’une très belle langue; celle de l’amour selon certains mais c’est aussi une des langues avec le plus de règles et d’exceptions.   La langue comme telle ne se base pas seulement sur des règles car lorsqu’il s’agit de savoir quels mots sont féminins et lesquels sont masculins, aucune règle générale ne peut réellement déterminer ceci! Et oui! Le français est une langue complexe mais elle vaut la peine d’être apprise! C’est pourquoi, à tous ceux qui la connaissent, ne vous sentez pas embarrassés ou découragés par vos alentours anglophones. Que vous soyez francophile ou francophone, pratiquez-vous et aidez à renforcer la communauté française de notre école et de notre province. Vive le français!

Traduction/ résumé (translation/summary):

Francophones, belonging to a minority group in Alberta, are often marginalized in society to the point where social conformity pushes them to lose their collective identity. French is a beautiful language and although it is often hard to learn, it is worth the effort. Francophones and Francophiles should therefore not feel ashamed or discouraged to speak French; on the contrary, they should practice and protect their language and their pride in order to reinforce the French community of our school and of our province!

[1] http://www.canadiangeographic.ca/magazine/ja94/alacarte.asp

Advertisements

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s